Full text: Die makroökonomische Politik und die Lissabon-Strategie der EU (80)

de prix; d'un autre cate, les revenus du travail independant constituent une caracteristique essentielle de la demande de consommation des me- nages prives. Si a moyen terme, les salaires nominaux croissent propor- tionnellement a la croissance de la productivite du travail en sus du taux d'inflation (ou de l'objectif d'inflation de la Banque centrale europeen- ne), le cout salarial unitaire reel restera constant toutes choses egales d' ailleurs. Coordination de la politique economique Les avantages d'un marche commun et de l'Union economique et monetaire ne peuvent etre realises que dans le cadre d'une coordination accrue s'opposant a une concurrence confuse entre les Etats europeens. Les possibilitcs de l'UE sont ici plus grandes que la somme des Etats membres, car l'UE, en tant qu'ensemble, ne constitue pas une petite economie nationale ouverte et les multiplicateurs sont donc efficaces dans une plus large mesure. Le Conseil consultatif pour les questions economiques et sociales considhe en particulier les marges suivantes pour une amelioration de la coordination des differents elements de la politique economique au sein de l'Union europeenne demandant une exploitation efficiente: • Meilleure concertation de Ja politique budgetaire de l'Etat national dans le cadre d'un pacte reformc pour la stabilite et la croissance; • Prise de conscience de l'importance de la determination des salai- res au niveau national et regional pour une competitivite en matic- re de COlits et une demande de consommation privee. • Meilleure concertation entre la politique monetaire et fiscale, cel- les-ci devant etre aussi orientees sur I'objectif de la croissance eco- nomlque; • Meilleure coordination de la politique salariale et monetaire, neces- saire pour garantir la stabilite des prix; • Meilleure exploitation du dialogue macroeconomique (<< Proces- sus de Cologne ») en un forum d'entente sur les rapports fonda- mentaux dans le but d'une meilleure coordination entre les macro- politiques; • Revalorisation du rale des partenaires sociaux dans le processus de coordination, dans lequel par exemple le Sommet social tripartite, dans le cadre des travaux de preparation de sessions du Conseil, de- vient un veritable forum de concertation pour la croissance et l'em- ploi; l'integration accrue des partenaires sociaux en tant que « par~ tenariats de rdorme » pour une meilleure mise en ceuvre de la stra- tegie de Lisbonne au niveau national doit etre soutenue; cette inte- gration des partenaires sociaux ne doit pas se limit er ades ques- 20

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.